Forget

Il faut se libérer de l’Être,
Cette entité trop inhumaine,
Qui fait de l’amour une haine,
Et qui transforme l’Homme en traître.

Il faut aussi jeter l’Avoir,
Cette idée folle et bien trop vieille,
Qui fait d’un ami son seul fiel,
Et qui fait de la vie sa foire.

Aimons, rêvons et oublions,
Tous nos problèmes en tourbillons,
Et vivons en un seul instant.

Fêtons ensemble ce qui fût,
La joie passée, les jours perdus,
Rêvons toujours, en oubliant.

Advertisements
Standard

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s