2/4

La lutte est féroce et mortelle :
C’est à ne pas savoir pourquoi,
Quand tout est fait de vent, de bois,
La liberté nous interpelle. 

Attiré par la vérité,
Les mots parlés sont vite tus,
J’ignore assez ce que j’ai su,
Seule la mort peut m’arrêter. 

Poison rancide et libertaire,
La fuite est vaine et animale,
Regard vide arpentant la salle,
Vous ne verrez pas ma colère. 

Advertisements
Standard

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s